Coraux
Photo de platanax

Quand on veut plonger à Bali ou aux îles Gili, le problème de la destruction des coraux arrive très vite sur le tapis. Le réchauffement climatique, le tsunami, les touristes, les raisons de leur diminution sont variées.

Heureusement, juste après, on nous explique la solution toute trouvée, qui commence à faire ses preuves sur la côte nord de Bali, j’ai nommé: l’accrétion minérale électrolytique. Tout à fait.

Le principe est simple mais génial: une cathode (pfiou,vieux souvenir de chimie) est placée sur un support métallique, lui-même immergé à l’endroit où l’on souhaite voir renaître le récif. Le courant électrique attire alors des ions positifs, dont le carbonate de calcium (Ca CO3) et l’hydroxyde de magnésium. Ces ions forment petit à petit une couche minérale sur le support, une grille en général.

Ce qui est génial, c’est que sur cette première couche artificielle, les colonies de coraux grandissent beaucoup plus vite, grâce à l’entretien de l’équilibre électrolytique. Et l’utilisation de grilles comme support permet d’adapter les colonies aux contraintes du site (reliefs, courants, voie de passage,…)

Quand on sait que la grande barrière de corail elle-même est désespérément en train de diminuer, la bonne attitude en allant plonger dans ces eaux-là consiste bien évidemment à choisir un club de plongée encourageant cette pratique.

Publicités