Femme Hmong vietnamienne
Photo de United Nation Pictures

Lors de notre séjour à Hanoï, j’ai découvert un musée incroyable: le Musée des Femmes Vietnamiennes. Un étage entier est consacré aux rites et traditions liés au mariage, à la grossesse et à la naissance chez les différentes ethnies du Vietnam. Que demande le peuple?

J’ai répertorié ici les rites autour de la naissance chez l’ethnie majoritaire du pays, les Viêts.

1) Rites de protection pendant la grossesse

La famille et l’entourage de la femme enceinte font des offrandes à la pagode et au temple, où des amulettes sont fabriquées pour protéger pour la femme enceinte.

2) Rite de facilitation de l’accouchement

Il est habituel de boire de la soupe de sésame pour faciliter l’accouchement. Je n’ai pas réussi à comprendre le lien « logique », si quelqu’un a une idée? Mais le sésame est très riche en calcium, c’est une bonne idée pour la suite…

3) Rites de protection du nouveau-né

Chez les Viêts, le nouveau-né reçoit un nom provisoire péjoratif pour éloigner les mauvais esprits. Ceux qui ont vu ce beau film « Indochine » se souviennent peut-être de cette scène où les femmes éloignent les esprits malfaisants en s’exclamant que le bébé est très laid.

Dès le début du travail, on suspend devant la chambre de l’ail et des épines de févier pour protéger la mère et le futur enfant. Dans la chambre du bébé,  une branche de mûrier est accrochée au mur pour la même raison. On place également des amulettes et un couteau sous la tête du lit du nouveau-né. Un bracelet en argent lui est mis en guise de bouclier.

4) Rites de protection de la femme accouchée

Le plus important pour la femme qui vient d’accoucher, c’est de la garder au chaud et à l’abri des courants d’air. La médecine traditionnelle chinoise nous dit la même chose, c’est beau. Les femmes Viêts utilisent donc un récipient contenant des braises, qu’elles placent sous leur lit ou sous un tabouret prévu à cet effet.

Les formules de plantes médicinales pour régénérer le sang et améliorer la lactation sont nombreuses. On peut citer le ginseng et l’aubépine pour le sang et deux recettes pour la lactation:

– papaye, jeune fruit du jaquier et fleur de bananier

Tetrapanax papyrifer, larmes de Job et écailles de pangolin.

Miam!

 

Les rituels sont encore très variés chez les ethnies minoritaires (Hmong, Yao, Edê, Thai noirs,…). Je vais m’y plonger de plus près…

Publicités