Aujourd’hui, Bali est aussi triste que nous: il pleut des trombes d’eau pour notre départ. Nous sommes en route vers Bornéo, la mythique. Côté malais, puisque notre visa indonésien est expiré. Or, il se trouve qu’à Bornéo, c’est la bonne saison pour apercevoir en plongeant un spécimen aquatique des plus étranges: le Mola mola, ou Môle.

Vous avez déjà vu une môle, me direz-vous?? (blague gynéco) Naaan, mais celle-là, c’est autre chose: tout simplement le poisson osseux le plus lourd existant à l’heure actuelle, dixit le Guinness Book tout de même. Masse moyenne: 1 tonne. Le record connu: 2,3 t!

Et en plus, il est moooche, ce poisson: on dirait un poisson sans queue, juste une tête. D’ailleurs, son nom le compare à un meule, c’est dire. Tête de meule. On l’appelle « poisson-lune » en français, « sunfish » (poisson-soleil) en anglais, parce qu’elle prend des bains de soleil à la surface, « poisson-mambo » à Taïwan, en raison de la danse qu’elle fait en nageant.

English: Mola Mola, Sunfish Svenska: Klumpfisk

Mola mola ou Môle (Photo credit: Wikipedia)

Bon, heureusement, elle n’est pas méchante et même elle se nourrit de méduses. Sympa. Ses prédateurs: le lion de mer et les requins. D’ailleurs, quand elle remonte à la surface pour se réchauffer et se débarrasser de ses parasites, mangés par les oiseaux, sa nageoire peut la faire ressembler à un requin.

Mais la môle est inoffensive pour les humains…sauf si elle vous atterri dessus en sautant sur votre bateau!!! (C’est arrivé à un petit garçon en 2005, il va bien, je vous rassure.)

Ce qui est fou, c’est que cet énorme poisson naît dans tous les océans de la planète, mais vit plutôt dans des eaux tempérées, à plus de 10°C. On l’a retrouvée au large de l’Angleterre en 2006, nouvelle preuve s’il en était besoin du réchauffement climatique…

Môle et plongeur
oceansunfish.org

La môle passe le plus clair de sa vie en -dessous de 200m! Mais, comme elle remonte à la surface régulièrement, on peut en apercevoir en plongeant, même avec nos petits Open Water (18m).

Alors, j’espère bien qu’on va avoir la chance de voir ce truc! Sinon, il y en a quelques spécimens dans certains aquariums (Osaka, Monterey Bay en Californie, Lisbonne, Barcelone et Valence). Elles sont encore mal connues des scientifiques, mais vous pouvez regarder une vidéo du Dr Thys, une biologiste passionnée, .

Par ailleurs, les môles seraient bien connues des pêcheurs d’espadon en Méditerranéenne. Elles représenteraient de 71 à 90% des poissons récupérés par erreur dans les filets!! Et il n’existe pour le moment aucune réglementation de la pêche aux môles dans le monde…Alors si, comme moi, le sort des môles vous émeut, vous pouvez en adopter une! Sur le site oceansunfish.org, vous ferez une bonne action.

Adoptez une môle!
oceansunfish.org

 

Publicités