Allez, ça suffit, les Vata, au suivant! Si jamais vous ne savez pas encore de quel dosha vous êtes, c’est par là que ça se passe.

Alors, maintenant, les Pittâ, tous ensemble, luttons contre nos déséquilibres! Mais faisons d’abord connaissance avec la typologie Pittâ.

Rappel: je pratique l’acupuncture mais je ne suis pas praticienne ayurvédique et ces indications ne se substituent en aucun cas à une consultation avec un professionnel. Chacun est unique et ces descriptions sont schématiques.

Qui sont les Pittâ?

Le dosha Pittâ est la combinaison du Feu et de l’Eau, mais le Feu domine franchement. Un vrai brasier.

Cracheur de feu

Le test vous situe au moins en partie dans le dosha Pitta? Alors:
– vous êtes bien proportionné(e) et plutôt musclé(e), une allure élégante et soignée (ça commence bien!)

– vous avez très bon appétit et une excellente digestion, un
sommeil de bonne qualité,

– de bonnes réserves d’énergie: vous êtes passionné, déterminé, entreprenant, ambitieux, vous aimez les défis; organisé et même perfectionniste, vous n’aimez ni le désordre ni perdre votre temps. Vous n’avez pas « les deux pieds dans le même sabot », une soif de connaissances et êtes compréhensif.

– Mais, irritable, impatient, orgueilleux, hypersensible, facilement vexé, vous tombez facilement sous l’emprise de la colère. Vous aimez tout contrôler, sinon, c’est l’angoisse.

D’une nature déterminée, le tempérament pitta, dominé par le feu, n’a peur de rien. De la trempe des divas, et néanmoins chaleureux, voilà un personnage singulier, à la beauté souvent piquante. Mais sous la pression, il peut se montrer impatient, avec une effroyable tendance à l’agressivité. Blog Just Care

Voilà, voilà, ça bout là-dedans, c’est chaud! Les déséquilibres possibles (en dehors de belles engueulades) sont de l’ordre des fièvres, rougeurs, brûlures d’estomac, irruptions cutanées telles que l’acné.

 

Equilibrer les Pittâ

Assez logiquement, pour tempérer ce beau feu, il faut privilégier la mo-dé-ra-tion avant tout ! Donc, le « trop » est très mauvais pour les Pittâ: trop de chaleur, boissons trop chaudes, nourriture trop épicée ou trop acide, trop de stress, trop de pression, trop d’activités, trop de stimulants (drogues en tout genre: alcool, cigarette et autres). Modération, on vous dit.

 

Dans la même veine, il est important que les individus Pittâ s’accordent du temps libre pour les loisirs. Et pas un sport de compétition, tant qu’à faire! Privilégier une activité de plein air ou aquatique, qui rafraîchira un peu tout ça. La plongée, ça marche, non?!

 

Par ailleurs, les moments « cocoon » conviennent particulièrement pour apaiser le dosha Pittâ. On se chou-choute! On médite, on marche au grand air, on prend un bain, on se masse…Pour cela, on privilégiera:

– des huiles essentielles calmantes:

Bois de santal (Santalum album), mélisse (Melissa oficinalis), camomille (Anthemis nobilis), y compris pour les femmes eneintes, et plus simplement menthe poivrée (Mentha piperita), à éviter d’ingérer pour les femmes enceintes.

Rappel: on évite toujours de principe l’utilisation des huiles essentielles au premier trimestre de la grossesse, sauf avis entendu de votre sage-femme ou de votre médecin, ou mieux de votre aromathérapeute.

– des huiles végétales (1ère pression extraites à froid, of course) rafraîchissantes:

huile vierge de coco (attention, se fige en dessous de 25°C…eh oui, nous n’avons pas ce problème…, huile de tournesol (attention, c’est gras!)

Notamment pour masser le cuir chevelu, véritable pompe apaisante de l’ensemble de l’organisme. (Le point au sommet du crâne est parfait pour ça).

– le curcuma ou le bois de santal pour les masques purifiants.

Bois de santal

Une petite recette pour se donner des idées:

Ajoutez une poignée de lait en poudre dans l’eau chaude de votre bain. Profitez de ces 15 à 20 minutes pour apaiser corps et esprit. Aroma-zone

 

Evidemment, le yoga est très adapté à calmer le feu de Pittâ, notamment la méditation, qui peut se pratiquer à n’importe quel moment de la journée, quand le besoin s’en fait sentir. De la même façon, on s’attachera à effectuer les postures lentement, de façon fluide.

Pour plus de yoga, suite au prochain épisode…

Postures rafraîchissantes pour Pittâ
Yogamrita

 

Enfin, la clé de l’équilibre pour le Pittâ passe par la diététique. On évite absolument le feu des épices et des stimulants.

En revanche, les légumes alimentés en eau par les racines, comme le céleri, le brocoli ou les asperges, devraient vous calmer. De même que les fruits doux : raisin, melon, mangue. « Le simple fait d’opter pour les saveurs de type amer, sucré et astringent équilibre ce tempérament », assure Kiran Vyas, praticien ayurvédique. Blog Just Care

Et pour finir, une petite tisane:

Et voici la tisane indiquée pour les constitutions Pitta...

Ingrédients

1/4 cc graines de cumin
1/4 cc graines de fenouil
1/4 cc graines de coriandre
1/4 cc coriandre fraîche (cilantro)
1/4 cc pétales de rose
1 tasse d’eau bouillante

Préparation

Mélanger ensemble les composantes de la tisane

Ajouter l’eau bouillante

Laisser infuser 5 minutes

Passer et servir !

Source : Patti Garland

PS : Pour les inconditionnels de la douceur : préférer le fructose, le sirop de céréale ou le Sucanat, qui sont indiqués pour apaiser Pitta (le miel apaise Kapha, mais pas Pitta…).
Pour plus de diététique, suite au prochain-prochain épisode…

Allez, on est sur la bonne route!

Publicités