Après avoir déterminé son dosha, on peut alors adapter son alimentation à sa nature énergétique et en observer des bienfaits immédiats. C’est notamment le cas pour le dosha Kapha, pour qui les changements diététiques seront difficiles mais très efficaces en peu de temps. Ainsi, deux semaines de « régime Kapha » peuvent suffire à améliorer des troubles dus à un déséquilibre de Kapha.

Quels sont les symptomes qui évoquent un déséquilibre  de Kapha, déjà?

– fatigue: sensation caractéristique d’être fatigué au réveil, hypersomnie

– excès de mucosités dans les poumons, les sinus

– prise de poids avec « rétention d’eau », lourdeur des 4 membres

– transit lent

– allergies, surtout à expression respiratoire

– pieds et mains froides.

Sacré-coeur dans la brume
Flickr photosreggar

Du froid, de l’humidité, de la lourdeur, de la lenteur. Donc, il faut essayer d’alléger et réchauffer tout ça.

– On privilégie les saveurs piquantes, amères et astringentes; on réduit donc les saveurs sucrée (oui, je sais, la vie est dure) et salée. L’occasion de tester les desserts japonais?

– On réduit les portions de nourriture; mais on mange plus souvent dans la journée.

– On cuisine avec peu d’eau et peu de graisses.

On mange chaud et on boit chaud; on arrête de boire froid et encore moins glacé en mangeant! C’est l’occasion de tester une autre habitude asiatique: boire du thé à table.

Thé vert

La nature énergétique des aliments est parfois difficile à deviner, mais ce qu’il faut absolument savoir, c’est que les produits laitiers et les légumes et fruits crus sont de nature froide, voire froide et humide. C’est-à-dire tout le contraire de ce qui convient aux personnes Kapha qui veulent perdre du poids, par exemple…Alors on oublie le régime yaourt-salade, et on fonce vers les soupes (légumes mais cuits), les compotes (fruits mais cuits), le thé vert, les céréales douces comme l’orge et on met des épices partout!

Donc, pour être plus précis, voici la liste des aliments selon Kapha:

Viandes, oeufs

Favoriser: En petite quantité, poulet, dinde, crevette. Oeufs: non frits ni cuits au beurre.

Eviter : viandes rouges et fruits de mer.

Céréales :

Favoriser: Orge, sarrasin, maïs, millet, seigle.

Eviter : Riz, avoine, blé.

Champignon de Paris
Flickr corbusmil

Légumes :

Favoriser: Asperges, betteraves, brocolis, chou de bruxelle, carottes, chou, chou fleur, céleri, aubergines, haricots verts, légumes verts à feuilles, laitue, champignon, oignon, petits pois, pommes de terre, graines germées, poivrons, radis, épinard.

Eviter : concombre, patate douce, courgette, tomates.

Fruits :

Favoriser: Pomme, abricot, airelle, poire, grenade, fruits secs.

Eviter:  Ananas, pêches, figues fraîches, bananes, melons, mangues, papayes, prunes, oranges, noix de coco, dattes, raisins, avocats, pamplemousses, les fruits sucrés, amers ou très juteux.

Légumineuses :

Toutes sauf haricots rouges et tofu.

Huiles :

Amande, maïs, carthame, tournesol en petite quantité.

Noix et graines :

Graines de tournesol, graine de potiron.

Miel
Neo planete

Sucre :

Miel pur non chauffé.

Epices et aromates :

Favoriser: Toutes les épices et spécialement celles qui sont fortes et piquantes : piment, gingembre, poivre, ail.

Eviter : sel.

Produits laitiers :

Eviter le plus possible, surtout les « humides » (lait, yaourts, crème), dans l’idéal les supprimer.

Une explication de Projet en vie à ce sujet:

L’Ayurvéda ne prêche aucune philosophie alimentaire en particulier, se contentant d’énoncer les propriétés des aliments, ce qui permet d’expliquer pourquoi ils sont plus ou moins compatibles avec certaines personnes et dans certaines circonstances.

Par exemple, tout en soulignant les vertus nourrissantes et rafraîchissantes du lait de vache, l’Ayurvéda explique qu’en excès le lait déséquilibre le dosha kapha, lequel est associé au système immunitaire. Cela explique peut-être pourquoi certaines personnes développent des intolérances aux protéines laitières alors que d’autres n’ont aucun problème avec cet aliment.

Tout en soulignant l’affinité plus grande entre les aliments végétariens et les pratiques méditatives et spirituelles, l’Ayurvéda propose des remèdes à base de viande lorsque l’organisme est en déséquilibre vata et qu’il a besoin d’être rapidement et efficacement nourri.

Voilà une jolie façon d’expliquer que pour les Kapha, le lait, c’est le mal. Surtout quand il fait froid et humide dehors. Donc c’est l’occasion de se pencher sur les dizaines de bouquins qui sortent régulièrement sur un de mes sujets favoris: la suppression des produits laitiers du régime alimentaire des êtres humains adultes! Quelques exemples:

– Lait, mensonges et propagande, Thierry Soucard,

– Soyons moins lait, Nicolas Le Berre et Hervé Queinnec

– Lait de vache: blancheur trompeuse, Anne Laroche-Walter, préface du Dr Jean Seignalet (voir )

Attention au lait pour les Kapha
T-shirt Béatricemyself

Chacun pourra se faire son idée, même s’il ne s’agit pas de croyances, ici. Je planche sur un article là-dessus depuis un moment…

Publicités