Heureusement, nous ne sommes pas les seuls à utiliser des mots anglais dans notre vocabulaire…

Le français le fait déjà très bien. Mais le japonais va plus loin: il invente des mots ou des expressions qui ont l’air anglais, mais qui ne veulent rien dire pour un anglophone! On appelle ça  « Eigo wasei » (和制英语), que l’on peut traduire par  « anglais made ​​in Japan ». On parle aussi de « Gairaigo » (外来語), des mots japonais qui sont d’origine étrangère, principalement anglaise mais aussi française, portugaise, allemande, hollandaise,…  Ils sont écrits en katakanas, c’est-à-dire l’un des trois « alphabets » japonais qui retranscrit spécifiquement les mots étrangers. Et la lecture des katakanas demandent déjà pas mal d’imagination linguistique…

Les katakanas sont des caractères assez « carrés » contrairement aux hiraganas, plus en courbes. Les deux transcrivent des syllabes. Le japonais est donc une langue syllabique, ce qui signifie qu’une fois que tu as déchiffré les caractères (trop facile!), un japonais peut à peu près te comprendre puisqu’il n’y a pas d’accentuation ou de tons, comme en mandarin ou cantonais par exemple (langues strictement impossibles à apprendre pour un cerveau normalement constitué). Ça donne ça:

Mais du coup, pour retranscrire une syllabe avec deux consonnes comme « bra » en français, il faut écrire « bura » en katakana. On en arrive à des trucs comme ça:

 »  ドライ ビル » « doraï biru » soit « Dry beer« =bière « light »

Donc, déjà, t’as du mal à comprendre le mot anglais; et une fois que t’as lu les katakanas super vite et que t’as compris le mot anglais…tu ne sais toujours pas de quoi ils parlent! J’adore!! « Dry beer » veut dire « bière légère » en japonais, mais en anglais…bah « bière sèche », quoi!

Un autre exemple:

 » ベビーカー », « bebii kaa » soit… »Baby car« , bravo! Et donc… »stroller » en anglais (tiens un nouveau mot!) et « landau » ou « poussette » en français. Elles sont souvent hyper high-tech, mais j’ai trouvé ça en surfant:

Stroller-bako japonais, sorte de poussette-wagon pour les auxiliaires en crèche…

« Bako » pour « box », soit « boîte »…Oui, les auxiliaires mettent les gamins en boîte!

J’aime bien celui-là aussi:

« ドクター ストップ », « dokutaa sutoppu » soit… »doctor stop« , voui bien sûr. Et donc,       « work stoppage » en anglais ou « arrêt maladie » en français!

Et un concept encore très marrant:

« ペアルック » « pia rukku » soit « pair look« . Et là, c’est intraduisible avec deux mots: il s’agit de ces couples qui s’habillent exactement de la même façon. On en croise aussi ici, en Corée, ça me fait toujours rigoler.

« Pair look »

Ce qui devient encore plus rigolo, c’est qu’ils font la même chose avec des mots français. 

« アベック », « abekou » soit « avec »…désigne les couples trop mignons, trop romantiques.

Couple impérial japonais en 2009. (Geste de tendresse extrêmement rare en public de l’impératrice pour son mari l’empereur)

Bon, par contre, ils nous ont aussi emprunté ces deux-là, c’est pas très glorieux…:

« アンニュイ », « annyui » soit « ennui »…

et « キャンピングカー », « kiyanpingukaa » soit « camping-car », c’est-à-dire un mot français faussement emprunté à l’anglais, lui-même faussement emprunté au français en japonais. Euh…Ouahou.

Japonais trop contents en camping-car!

Enfin, deux autres petits emprunts que je trouve, comment dire, parlants:

« アルバイト », « arubaito » soit « arbeit », le « travail » a été emprunté à nos voisins allemands…alors que:

« バカンス », « bakansu » soit « vacances » a été emprunté au français!!

Rien d’autre à ajouter, monsieur le juge.

Publicités