Pendant notre voyage sud-coréen, la tentation était trop grande pour moi, nous avons fait une halte à Daegu pour son musée de la médecine traditionnelle coréenne et son marché aux herbes médicinales.
Cela s’annonçait passionnant, mais il eut fallu qu’ils nous traduisent un peu leurs explications. Au total, je suis assez frustrée et je n’ai qu’une envie: y retourner avec un vrai traducteur! Un gentil monsieur du musée a bien essayé de nous expliquer certaines choses, mais entre son (très) mauvais anglais et notre (complète) nullité en coréen, on n’a pas beaucoup avancé…

Mes souvenirs théoriques de MTC (médecine traditionnelle chinoise) ont du mal à émerger de ma mémoire depuis si longtemps en vacances. Mais je pense avoir réussi à établir quelques correspondances entre médecine traditionnelle coréenne et chinoise, en espérant ne pas avoir trop déformé. Le vaillant petit scarabée a bien du travail pour comprendre ces montagnes d’informations précieuses!

Comme on peut l’imaginer, la médecine traditionnelle coréenne s’est développée sous l’influence de la médecine traditionnelle chinoise, mais avec des différences propres à la population coréenne. On en trouve des traces dès 3000 ans avant J.C.

L’aspect qui m’intéresse toujours, ce sont les typologies. En ayurveda, avec les doshas, j’ai apprécié découvrir qu’il n’y en avait que trois! En médecine traditionnelle chinoise, il y en a six. En médecine traditionnelle coréenne, quatre. Les typologies coréennes, dites typologies Sasang (Hangul: 사상의학. Hanja: 四象醫學) ont été décrites très tard,  par Jeema Lee dans son livre « Longevity and Life Preservation in Eastern Medicine » (東醫壽世保元, 동의수세보원) en 1894.

Mais si on remonte aux racines de la médecine occidentale, Hippocrate avait lui-même divisé les être humains en « catégories »au 5ème siècle:

  • le bilieux (chaud et sec), est « enclin à la colère »1.
  • l’atrabilaire (froid et sec), « se dit de celui qu’une bile noire et aduste rend triste et chagrin2. »
  • Le flegmatique (froid et humide), « se dit de l’homme calme et imperturbable, qui garde son sang-froid. » Presque apathique.
  • le sanguin (chaud et humide), « Celui en qui le sang prédomine sur les autres humeurs. Il est d’humeur gaie, parce qu’il est sanguin, d’un tempérament sanguin3. Wikipedia

J’ai toujours été très attirée par cette façon de voir les patientes et leurs équilibres énergétiques, mais je trouve le diagnostic vraiment difficile à faire de cette façon, essentiellement parce que chacun est unique et ne « rentre pas dans une case ». Il faut plusieurs séances pour réussir à cerner, peut-être, la personnalité énergétique de la patiente. Un certain courant d’acupuncteurs chinois s’appuie essentiellement sur ces typologies pour traiter les patients; une fois la typologie déterminée, ils piquent un unique point, du méridien concerné par la typologie. On les appelle les « unicistes« . Pour avoir eu la chance de voir pratiquer un de ces fameux représentants, le procédé est impressionnant…et assez décourageant aussi. Combien de séances avant de trouver LE point qui vous correspond? Et une fois trouvé, ne faut-il pas déjà en faire un autre?
C’est ce qui rend les médecines traditionnelles énergétiques si passionnantes et si complexes aussi: chaque individu recevra un traitement différent de son voisin pour une même pathologie; et le même individu recevra un traitement différent aujourd’hui et dans six mois pour la même pathologie. Parce que la vie change et nous aussi.

Pour revenir à nos amis coréens, j’ai apprécié la façon ludique d’expliquer ce que sont la loi des 5 mouvements, le yin et le yang, les typologies. Si seulement j’avais eu ce genre d’explications lors de mes études d’acupuncture, diable que ça aurait été plus simple!

Yin et yang
Photo Mastacloue

Alors, faisons un petit tour des 4 typologies décrites ici (Nom français, chinois et coréen respectivement):
– « Petit Yang » = Shao Yang = Soyang
– « Petit Yin » = Shao Yin = Soeum
– « Grand Yang » = Tai Yang = Taeyang
– « Grand Yin » = Tai Yin = Taeeum
Par contre,on ne trouve pas de trace des deux autres typologies chinoises: Yang Ming et Jue Yin.

Taeyang, les « grands yang »

Tae Yang
Photo Mastacloue

Ce qui est assez drole pour les Tae Yang, c’est que les textes coréens disent ne pas avoir assez de matériel pour approfondir et bien connaitre cette typologie; tout simplement parce qu’il n’y a pas assez de Tae yang dans la population coréenne!

Son portrait: celui de quelqu’un qui a beaucoup d’énergie dans le haut du corps.

– Grosse tête, cou développé, taille fine, ventre petit, jambes fines, n’aime pas marcher.

Caractère: téméraire, intrigant, l’esprit héroïque. Ils sont décrits comme des êtres exceptionnels, sociables, ambitieux, ont tendance à ignorer les autres et faire selon son bon vouloir.

Aliments à privilégier: les aliments de nature froide, crus, les légumes, les fruits de mer non gras (crevette, huitre, crabe, calamar, seiche, concombre de mer…oui, ben, on est en Corée, hein!); raisin, prunes, nouilles de sarrasin, et…thé aux feuilles de kaki (haha, y’a du défi!)

Au musée, ils nous donnent ces aliments-là: boeuf, pommes, cacahuètes, lait, soja, melon.

Aliments à éviter: logiquement, on évite le yang, donc les aliments de nature chaude comme les épices, et les aliments gras très caloriques (sodas, glaces, fritures…)

Visage Tae yang
Photo Mastacloue


Tae Eum, les « Grands Yin »

Il est dit que la plupart des Coréens seraientde cette typologie.

Tae Eum
Photo Mastacloue

Son portrait: 

– Tête ronde, grans yeux, grandes oreilles, cou fin mais gros ventre. Os solides et une plus forte constitution que dans les 3 autres typologies.

– A bon appétit! Lèvres épaisses, peau épaisse.

Caractère: s’adapte facilement, gros travailleur, endurant, penseur, le Tae Eum a beaucoup de centres d’intérêts différents. Prudent, on peut lui faire confiance; mais il peut aussi être lache, paresseux et avare.

Aliment à privilégier: poisson frais, aliments frais, légumes, boeuf, lait, oeufs de poisson, anguille, morue, algues, noisette, noix, cacahuètes, patate douce, champignon, carottes, haricots, tofu, riz brun

Aliments à éviter: les aliments caloriques…sodas, glaces et les plats préparés, le poulet, les oeufs, le chou et le sucre.

Au musée, ils nous donnent à favoriser: porc, poivrons, haricots, ananas, raisin, cerfeuil.

Visage Tae Eum
Photo Mastacloue

So Yang, les « Petits Yang »

So Yang
Photo Mastacloue

Son portrait:

– Sa constitution ressemble à un triangle inversé: torse et épaules sont bien développées, larges, les hanches sont étroites et la taille fine.

– Tête en triangle inversé aussi: menton pointu et petit, front large; anguleux

– Caractère: créatif, franc, généralement tourné vers les autres et généreux, sauf quand il s’agit de ses proches ou lui-même. A tendance à commencer mais ne pas terminer. Matérialiste et lunatique.

Aliments à favoriser: aliments frais, de nature froide, porc, oeuf, canard, fruits de mer, crevette, crabe (et aussi, raie, limnée, concombre de mer et… »tête de requin »…la Corée, quoi.); pastèque, melon, raisin, fraise, banane, ananas, chou, aubergine, laitue, haricot rouge, sésame, sarrasin

Aliments à éviter: les aliments de nature chaude et caloriques, les plats préparés, poulet, boeuf ou lait, miel, cacahuètes, gingembre, ginseng, oignions verts, épices

Le musée nous donne: pêche, maïs, nori, noix, poulet, carotte

So Yang
Photo Mastacloue

So Eum, les « Petits Yin »

So Eum
Photo Mastacloue

Son portrait:

– Le So Eum est de petite consitution, il est plutot maigrichon et petit, les hanches sont larges et le torse petit et long. Il a peu d’appétit et une mauvaise digestion.

– Tête petite et soignée.

– Caractère: sérieux, se comporte bien, soigné et bien organisé. On aura compris qu’il préfère travailler à l’intérieur, au calme et dans le silence. Mais il peut être égoiste, jaloux et envieux.

Aliments à favoriser: poulet, agneau, gibier, poissons forts (anchois, poisson-ballon, poisson-castor, vivaneau et lieu jaune…on notera que « pollack », c’est le lieu jaune…), pommes, oranges, épinards, tomates, persil, chou, ail, gingembre, piment rouge, curry, thé au gingembre, au ginseng ou au citron, cannelle.

Aliments à éviter: les alimenst froids et caloriques, sarrasin, chou, boeuf, lait, poire, pastèque, concombre, fruits crus, noisettes

Le musée nous donne: porc, pastèque, potiron, cornichon, marrons, seiche

So Eum
Photo Mastacloue

Pour aller plus loin…
Sources:

Etudes scientifiques: http://www.hindawi.com/journals/ecam/2011/794795/

Malheureusement, aucun « questionnaire » pour déterminer sa typologie sasang…enfin si, en coréen! Des volontaires pour traduire??

En résumé, un petit tableau des 4 typologies Sa-sang:

Tableau récapitulatif des typologies Sasang

Et pour jouer, je vous laisse deviner qui est qui:

Typologies sasang

Typologies Sa sang, homme et femme
ask.nate.com

Publicités