Un ouate? Mais oui, tu sais, ce truc de rêve, fabriqué pour l’hiver, parfait pour hiberner, seul (e) ou entre ami(e)s.

Kotatsu

Le Kotatsu こたつ. Je te dresse le tableau: dans une pièce japonaise, dont le sol est donc recouvert de tatamis, trône une table basse magique. Elle est chauffée par en-dessous (charbon à l’époque, fée électricité de nos jours), recouverte d’une couverture épaisse, dont les bords dépassent largement de la table afin de couvrir amoureusement les jambes des convives, couverture sur laquelle est posé un dessus de table.

Fonctionnement d’un kotatsu, électrique en haut et chauffé au charbon en bas.

Au-delà du confort indéniable sur lequel je reviens tout de suite, les kotatsu représentent le coeur de la maison japonaise. Quand il fait froid et que les pièces sont mal ou pas chauffées (et bonjour l’isolation dans des pièces aux portes de papier de riz), tout le monde s’y réfugie. Et quand on reçoit de la famille ou des amis, tout le monde se met les jambes au chaud autour du repas. Une sorte de poele, quoi.

Ceci dit, si tu as des problèmes à régler avec ta moitié ou tes parents, le kotatsu est idéal: c’est le seul endroit de la maison où il fait chaud, t’es obligé d’aller dessous, du coup, normalement, tu te parles.

Ce qui est génial avec le kotatsu, c’est que tu peux aussi en profiter tout seul, pour lire un manga livre sans image, faire de l’ordi ou faire une petite sieste de derrière les fagots. Regarde comme ils ont l’air bien:

Lecture sous un kotatsu (de fille) N.B. le rose n’est pas obligatoire, hein.

Sieste sous un kotatsu, les reins au chaud

Et l’image qui fait trois exemples en un: ordi, chien et « kotatsu-dans-la-vraie-vie » (mois classe et moins rose):

Ordinaterie sous un kotatsu…le chien aussi a l’air bien!

Et ça marche aussi en version chats (suivez mon regard):

Kotatsurie avec chats

(Et juste pour les amoureux des chats, celle-ci, je l’ai trouvée choupinette:)

Bon, évidemment, le truc, c’est qu’il faut quand même un peu de place pour pouvoir en profiter. Mais si les japonais le font, en ville, dans leurs minuscules appartements, alors tout est possible!

Du coup, tu es convaincu et toi-z-aussi tu voudrais un kotatsu pour Noyel? Daijobu! (« Pas de problème »), y’a qu’à le fabriquer!  Voici donc, en exclusivité inédite le mode d’emploi de la fabrication du rêve-de-moi, le kotatsu (Si le père Noël pouvait transformer mon mari préféré en bricoleur d’ici là, merci):

Fabrication d’un kotatsu:

Cher petit scarabée-bricoleur, il te faut (par exemple):
– Une table basse genre Ikea LACK 

Habituellement, la hauteur des kotatsu japonais est de 36 cm mais si tu n’es pas fichu comme un japonais, cette table-là serait a priori parfaite, d’autant plus qu’elle a une partie qui peut servir de dessus de kotatsu.

Là, tu choisis la taille et la couleur que tu veux.

– Le radiateur de Kotatsu 

La pièce la plus importante; se trouve sur Ebay.

!Attention! les radiateurs de Kotatsu sont spéciaux et ne nécessitent pas d’aération; ça veut dire que si tu prends un radiateur électrique classique et que tu mets une couverture dessus, ça mets le feu!!!

– Un transformateur de voltage de 220V à 100V

La deuxième pièce la plus dure à trouver. Là encore, Ebay ou ailleurs sur internet. Le mieux est de vérifier les qualités requises écrites sur le radiateur de kotatsu.

– crochets en L

Là, facile, chez Lemoi Rerlin, ça se trouve.

Attention que les vis du radiateur de kotatsu aillent sur les crochets, c’est mieux, hein…et aussi que la longueur des crochets soit suffisante pour l’épaisseur du radiateur.

Des vis ou des clous qui correspondent aux crochets en L

On les utilisera pour attacher les crochets au dessous de la table.

– Couverture/ Plaid/…

Adapter la taille requise en fonction de la table: elle doit dépasser suffsamment pour recouvrir les gens assis autour.

L’épaisseur dépend du degré de chaleur que tu veux avoir.

Le design t’appartient, tu peux tout tenter; c’est ton kotatsu, après tout.

Les aventuriers pourront même fabriquer leur couverture avec …un furoshiki!

En option:

– 4 rondelles

Pour sécuriser le radiateur de kotatsu aux crochets

– Dessus de table

Si tu fais le difficile et que la partie basse de la table LACK ne te convient pas, que tu en veux un d’une autre couleur ou un dont la taille est exactement la même, là tu as besoin d’un vrai dessus de table.

Avec tout ça, lance-toi:

Etape 1

Aligner chaque crochet face aux troux de vis du radiateur et les visser (avec les rondelles si tu préfères). Jusque là, pas de lézard.

Etape 2

Déterminer l’emplacement du radiateur sous la table. Donc, tu retournes ta table, tu mets le radiateur dessus (enfin, dessous, pour ceux qui suivent) et tu vérifies que les crochets collent bien à la surface de la table. Pour l’emplacement, ça dépend de la configuration de ta pièce, faut tester. (A savoir que le radiateur chauffera davantage deux côtés sur les quatre, les résistances étant parallèles).

Etape 3

Fixer le radiateur; tu perces, tu mets les vis. Même moi, je peux le faire.

Etape 4

Terminer; tu retournes la table, tu la montes si ce n’est pas déjà fait (et tu remercies IKEA pour la facilité de leurs montages); tu places ta couverture dessus, le dessus de table par-dessus le dessus;

Brancher; tu branches le transformateur dans la prise (sans les doigts), tu mets les fils tout là où il faut, tu allumes ton radiateur et hop! la magie du kotatsu est avec toi!

Y’a plus qu’à avoir une maison…

Source:Super merci au site Instructables; c’est là que tu trouveras toutes les photos qui correspondent à cette merveilleuse traduction.

Mastacloue décline toute responsabilité en cas d’incendie de kotatsu, d’électrocution ou de doigt percé. Merci.

Publicités